• Edouard D

Comment bien parier sur le football ? 10 critères à étudier avant de placer ses paris

Dernière mise à jour : 22 avr.


Le football est de loin le sport le plus populaire en France, comme dans beaucoup de pays dans le monde. Logiquement, la majorité des paris sportifs sont placés sur des matchs de football. Vous trouverez dans cet article les 10 critères qui sont à prendre en considération pour augmenter vos chances de remporter vos paris sur le football !



1 - La forme des deux équipes


Lorsqu'un parieur se demande comment bien parier sur le football, le 1er paramètre qu'il doit étudier est la forme des deux équipes. Comme chacun le sait, les résultats passés en disent long sur la forme d'une équipe. Malgré la présence de joueurs exceptionnels dans son effectif, une équipe peut tout à fait afficher un niveau de jeu décevant et enchainer les résultats négatifs. Et très souvent, les spirales négatives perdurent dans le temps ! Étudier l'historique des 5 derniers matchs des équipes est selon nous le minimum syndical : nombre de victoires/nuls/défaites pour chaque équipe, performances à domicile et à l'extérieur, nombre de buts marqués, nombre de buts encaissés, etc.


2 - Les forces en présence


Pour bien parier sur les matchs de football, il est essentiel de collecter les informations nécessaires sur la présence des joueurs clés au sein de chaque effectif pour le match à venir :

  • Quels sont les joueurs qui ont été retenus dans le groupe ?

  • Qui sont les blessés?

  • Qui est suspendu pour la rencontre ?

Les réponses à ces questions doivent être prises en considération au moment de faire votre choix de pari. Sans attendre de connaitre le onze de départ de chaque équipe pour parier, nous recommandons néanmoins de toujours patienter jusqu'à la publication officielle des groupes de chaque équipe avant de placer un pari football. Il est habituel de voir un entraineur laisser certains joueurs au repos ou d'en écarter un autre pour manque de performance ou encore pour mauvais comportement. Il est primordial d'au moins attendre de connaitre la composition des groupes de chaque équipe avant de parier !


3 - Le onze de départ attendu de chaque équipe


Recueillir des infos sur les onze de départs attendus peut vous éviter de bien mauvaises surprises ! Alors NON, nous ne vous recommandons PAS d'attendre la composition officielle des équipes avant de placer vos paris football. Nous ne le faisons pas nous même pour des raisons d'emploi du temps. Cependant, il est tout à fait possible de glaner des renseignements très précieux sur la composition à venir des équipes lors des conférences de presse d'avant match. De nos jours, la majorité des clubs professionnels retransmettent gratuitement les conférences de presse sur leur site web ou les mettent à disposition sur Youtube et Twitter ! Pour les matchs internationaux, avantage ici aux parieurs parlant plusieurs langues pour pouvoir récolter des infos de la part des entraineurs étrangers. Qui l'eu cru, une langue étrangère peut vous aider à bien parier sur le foot !

4 - L'historique des rencontres entre les deux équipes


Quels ont été les résultats lors des derniers matchs entre les deux équipes? Quel a été le score final lorsque l'équipe A a affronté l'équipe B à domicile ? Et lorsqu'elle l'a affrontée à l'extérieur ? Les résultats des face-à-face entre deux équipes doivent être étudiés de près car ils peuvent avoir une grande influence sur le déroulé d'une rencontre. Il est par exemple pas rare de voir une équipe avoir un avantage psychologique sur une autre. L'un des exemples les plus connus en France fait référence à l'Olympique de Marseille. Jusqu'à Janvier 2022, l'OM ne s'était pas imposé sur le terrain des Girondins de Bordeaux pendant 44 ans ! Certes, une série aussi longue est plutôt rare, mais de nombreuses équipes ont ce que l'on appelle des "bêtes noires", c'est à dire des équipes contre lesquelles elles ont du mal à s'imposer.

5 - L'historique entre les entraineurs


Dans la même logique, il arrive qu'un entraineur soit la bête noire d'une équipe ou d'un autre entraineur en particulier. Un exemple bien connu est celui de l'ex-entraineur français Arsène Wenger, qui a mis 13 ans avant de battre pour la première fois une équipe dirigée par le portugais José Mourinho. L'entraineur lusitanien avait clairement l'avantage au niveau tactique et psychologique face à l'entraineur alsacien. Pendant ces 13 années, il fallait mieux ne pas parier sur une victoire des Gunners face à José Mourinho !


6 - Les performances passées des équipes dans la compétition


Il n'est pas inhabituel de voir certaines équipes obtenir de meilleurs résultats dans une compétition bien particulière. Et quand ces performances se répètent au fil du temps, il y a souvent une explication logique à cela. Certains entraineurs donnent la priorité à une compétition au détriment d'une autre, ce qui bien entendu a des conséquences sur la liste des joueurs retenus pour la rencontre, la composition de l'équipe ou encore la motivations des joueurs qui sont sur le terrain. Par ailleurs, il y a aussi des clubs qui ont une histoire particulière avec certaines compétitions, comme les coupes nationales par exemple. Allez savoir pourquoi, mais des clubs comme Arsenal et Chelsea se donnent toujours à fond lors des matchs de FA Cup, pour au final obtenir de très bon résultats dans cette compétition année après année. Au contraire, les matchs de Coupe de la Ligue sont souvent considérés comme secondaires par certains clubs, et ce quelque soit le pays. Prenez en compte ces éléments pour bien parier sur le foot et gagner vos paris !



7 - Le style de jeu des équipes


Étudier le style de jeu proposé proposé par les entraineurs des deux équipes peut dans bien des cas aider à gagner ses paris sportifs, surtout quand l'historique entre les deux clubs est limité. Certaines équipes ne sont par exemple pas à l'aise lorsqu'elles affrontent une formation avec un style de jeu bien particulier. D'autres équipes peuvent, elles, être avantagées par le jeu et la tactique proposés par l'équipe adverse. Avant de placer ses paris, le parieur peut par exemple les questions suivantes:

  • L'équipe adverse affectionne-t-elle le jeu pratiqué par l'équipe que je vois gagner ?

  • Quels ont été les résultats de l'équipe lorsqu'elle a affronté des formations au style de jeu similaire ?

  • L'équipe adverse est-elle joueuse ou a-t-elle l'habitude de casser le jeu ?

  • Ferme-t-elle le jeu quand elle mène au score ou continue-t-elle de pousser pour essayer de creuser l'écart?


8 - La météo et l'état du terrain


La météo est un élément clé à prendre en compte lors des matchs disputés en plein milieu de l'hiver ou l'été lorsque les températures peuvent devenir caniculaires. Clairement, les conditions météo peuvent influencer le déroulé d'un match, surtout s'y le terrain s'en mêle. Par exemple, des équipes pratiquant un jeu de passe court et rapide, comme le Tiki-taca de Pep Guardiola, sont clairement désavantagées sur un terrain enneigé, une pelouse gelée ou sur un terrain complètement bosselé. D'autre part, une équipe ayant l'habitude d'effectuer un pressing intense sur le porteur du ballon tout au long du match risque d'être désavantagée lors d'un match qui se joue sous une extrême chaleur. Les conditions climatiques sont donc à étudier de près pour bien parier sur le football !


9 - L'arbitre de la rencontre


Nous le savons tous, l'erreur est humaine et les arbitres commettent parfois des erreurs d'arbitrage...ce qui fait partie intégrante du jeu. Mais comme tout être humain, les arbitres peuvent aussi avoir un biais psychologique envers une équipe, un joueur, un entraineur, un club ou encore une nation en particulier. Sans remettre en cause l'honnêteté de celui-ci, il n'est pas rare de constater qu'un arbitre puisse prendre des décisions litigieuses matchs après matchs au détriment d'une formation ou d'un joueur bien précis.


10 - L'ambiance dans le stade


C'est bien connu, les supporters peuvent avoir une grande influence sur le résultat d'un match. Certaines équipes ont la chance d'être très fortement poussées par leur public, ce qui galvanise les joueurs et les amène à se dépasser. Au contraire, les joueurs d'autres clubs n'ont pas forcément l'habitude de jouer devant des publics dits "chauds", ce qui peut parfois les amener à jouer en-dessous de leur niveau, voire même à être tétanisés dans certains cas. Enfin, ils ne faut pas oublier l'influence que peuvent avoir les supporters sur les décisions d'un arbitre. Dans certains stades, les kops n'hésitent pas à mettre la pression sur l'arbitre tout au long du match. À la longue, il se peut que l'arbitre cède à la pression psychologique imposée par le public et qu'il prenne inconsciemment une décision en faveur de l'équipe qui joue à domicile.



Abonnez-vous à la newsletter pour recevoir gratuitement l'ensemble de nos conseils en matière de paris sportifs ainsi que nos pronostics en cliquant ici



Découvrez notre classement 2022 des meilleurs sites de paris sportifs en France


0 commentaire